lundi 16 avril 2018

Outils d'esquisse pour les débutants

Home Forums MAO: Séquenceurs, Librairies de samples.. Outils d'esquisse pour les débutants

Ce sujet a 14 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Ghandizilla, il y a 2 mois.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #943

    Ghandizilla
    Participant

    Un nouvel éditeur sorti de nulle part nous offre ce qui est sans doute l’un des outils d’esquisse les mieux pensés qui soient. Que ce soit les ensembles taille musique de chambre ou les contrôleurs pour les tremoli/flutter ou les outils complémentaires pour les mélodies, effets, et runs, j’ai le sentiment que nous avons enfin un outil pour le sketching digne du premier Albion (Legacy). La bibliothèque elle-même ne me sera pas très utile : je fais mes esquisses au piano et je dispose déjà d’ensembles pour du glue-layering. En revanche, pour un débutant qui se sent débordé par les sections de l’orchestre, cela peut être très utile pour se frayer un chemin (à condition de ne pas en rester là, bien évidemment). Voilà qui semble en tout cas un outil taillé sur mesure pour le débutant !

    #952

    Daniel
    Admin bbPress

    Merci de l’info je viens de voir ça c’est vrai que ça à l’air pas mal du tout ça sonne super !


    #1005

    Akcel
    Participant

    Merci beaucoup pour cette découverte ! Par contre je dois bien avouer que je suis un peu perdu entre toutes ces banques et que je ne sais pas laquelle prendre.

    Voici mes critères : une banque assez complète avec une bonne qualité de sons et qui soit « facile » d’accès. Quand il faut commencer à triturer des faders etc pendant une demi-heure pour régler ceci ou cela, ça me gonfle. J’aime les choses « simples’.

    J’hésite entre Orchestral Essentials I dans un premier temps ou les deux si possible. Inspire de chez Orchestral Tools ou Palette Orchestral Sketchpad.

    Orchestral Essentials :
    Project Sam offre de très bons tutos pour apprendre à manœuvrer avec.

    Inspire : car elle est très complète au niveau rapport/qualité/prix.

    Palette Orchestral Sketchpad : je ne comprends pas exactement comment ça fonctionne mais ça m’a quand même l’air très bon.

    Est-ce que vous pourriez m’apporter vos précieux conseils et avis sur ce qui pourrait me convenir?

    Merci bien !

    #1006

    Daniel
    Admin bbPress

    Hello ! Je dirais que ça dépend aussi de tes objectifs…

    Inspire me semble plus complet car tu as aussi des instruments individuels et des legatos, si tu veux écrire des parties individuelles ce sera mieux…

    Palette à l’air super et pas cher, mais tu n’as que les sections (strings, brass et ww) pas d’instru solo.. tu as des effets (boom etc) dédiés aux trailer, des choeurs mais pas de légato.. donc c’est complet mais plus difficile pour ecrire dans le détails des parties solos…

    Orchestral Essentials est bien je m’en suis longtemps servi mais date un peu maintenant… pas de légato ou instruments solo non plus…

    Mon conseil si tu as des objectifs de progresser sérieusement c’est plutot Inspire du coup même si c’est un peu plus cher.. sinon l’un des deux autres sera tres efficace aussi !

    voila voila Bon courage


    #1007

    Ghandizilla
    Participant

    Je suis assez d’accord :
    – l’avantage des bibliothèques d’ensemble, c’est qu’on ne se sent pas complètement débordé
    – mais leur désavantage, c’est qu’on peut tellement s’y accoutumer qu’après, le saut à de l’orchestration par sections (et a fortiori, à l’orchestration « sérieuse », quand on se pose des questions type « il faut combien de temps au second hautbois pour attraper un cor anglais ? », « je fais comment pour chauffer mes cuivres avant de les lancer sur du ff ? », « il me faut combien de harpes pour jongler dans un timing correct entre les différents jeux de pédale ? »), ce saut là peut s’avérer insurmontable, ou en tout cas très difficile, à cause des habitudes déjà ancrées
    – en ce sens là, 100% d’accord avec Daniel: Inspire me semble vraiment bien

    Un conseil pour ne pas se sentir débordé : ne pas se sentir obligé de faire intervenir tout le monde, penser « horizontal » davantage que « vertical », se décomplexer en regardant des partitions du répertoire (« tiens, là on a trois minutes entières on n’entend pas un seul cor »).

    Les bibliothèques d’ensemble sont bien pour débuter uniquement si on ne s’y attarde pas : en ce sens, si tu n’as pas le budget pour investir dans une bibliothèque plus détaillée dans les mois qui suivent, il vaut mieux investir directement dans une bibliothèque plus détaillée. A la rigueur, tu pourras revenir sur une bibliothèque d’ensemble plus tard, pour « esquisser » les idées rapidement, sans y passer trop de temps. En ce sens là, Palette me semble très utilisable avec l’extension mélodique et en utilisant les tailles « chamber ». Orchestral Essentials t’enferme trop dans le « bombastic ». The Orchestra est trop superficiellement samplé. Mais je déconseille d’utiliser les bibliothèques d’ensemble autrement que pour de l’esquisse rapide, ou à la rigueur, du layering (un bon patch « String Ensemble » qui double les sections séparées de cordes peut faire une formidable « glue »). My two cents pour Palette: si pour tout de suite, pas plus de quelques mois, pour débuter, ou sinon, si pour plus tard, adapté pour des usages type esquisse/layering. Recommandation: Inspire.

    #1008

    Akcel
    Participant

    Un très grand merci à vous pour vos réponses détaillées, c’est très plaisant ! Par rapport à Palette, si je comprends bien il me faudrait rajouter le brush pack 01 pour obtenir la même chose que Inspire?

    Ce serait un poil moins cher qu’Inspire

    #1009

    Daniel
    Admin bbPress

    Effectivement c’est ça.. J’ai jeté un coup d’oreille au pack 01 ça à l’air pas mal du tout ! hésite pas à partager tes créations quand t’as fait ton choix…


    #1010

    Ghandizilla
    Participant

    Oui, avec le brush pack « Melodics », Palette s’approche de Inspire. Si tu te bornes au sketchpad, tu risques de tomber dans les difficultés que j’ai mentionnées plus haut. (Idem pour Orchestral Essentials.) (Je me rends compte que j’ai un peu tout mentionné pèle-mêle, mais de fait, je ne mets pas du tout des produits comme The Orchestra dans la même case que des produits comme Orchestral Essentials, et quand je mentionne Palette dans les dernières lignes de mon dernier post, je parle juste du Sketchpad : je préfère le préciser au cas où 🙂 )

    Inspire ou Palette (avec brush pack 1) te placent dans des configurations où tu n’es pas confiné à des ensembles, ce qui est vraiment bien pour éviter de prendre de mauvaises habitudes. Perso, je partirais sur Inspire + Hollywood Orchestra (via Composer Cloud), pour ne pas non plus être enfermé toujours dans les mêmes combinaisons (c’est le risque avec ces solutions intermédiaires entre « ensembles » et « sections séparées »). Ce point mérite une explication.

    Regarde Inspire : tu as violons 1 et 2, tu as strings hi (sans doute violons 1 à l’octave + violons 2 et altos l’octave en dessous). Mais que se passe-t-il si tu veux faire violons 1 et 2 à l’octave sans altos (p. ex. dans un cas où tu as besoin de mettre tes altos en divisi pour combler la série harmonique, ou dans un cas où tes altos font les accents dynamiques des violoncelles) ? Idem pour les cuivres : super cool d’avoir les sourdines et tout, mais imagine que tu aies besoin de faire un truc moins rond que trompettes + cors pour une contremélodie, que tu sois plutôt dans un truc gras comme trompettes + trombones façon marche impériale ? On peut imaginer des milliers de cas où tu seras content de pouvoir piocher les sections séparées qui te manquent pour atteindre la couleur désirée 😉

    Pourquoi ne pas juste prendre Hollywood Orchestra dans ce cas ? Parce que mine de rien, Inspire (ou le brush pack 1 de Palette) a un pouvoir de suggestion qui peut te servir de boussole si tu es perdu, en t’aiguillant vers les combinaisons et les solistes les mieux balisés, les plus « safes » de l’orchestre.

    #1011

    Akcel
    Participant

    @Daniel : Si j’y arrive c’est promis, je partage 😉

    @ghandizilla : Merci encore pour toutes ces précisions! C’est justement en vous relisant Daniel et toi que je m’interroge peut-être trop me direz-vous…
    Est-ce que ces banques « facilitent » réellement le travail de composition/orchestration quand on débute réellement? En tout cas, c’est aussi ce que laissent supposer les trailers de ces banques.

    Merci beaucoup

    #1012

    Ghandizilla
    Participant

    Pour ma part j’ai commencé il y a 14 ans sous Edirol Orchestral. Dans mon expérience personnelle, au début, je fonctionnais avec des patches String Ensemble, une section bois sans basson, et une section cuivre sans tuba, juste pour ne pas me sentir trop débordé.

    Mais j’ai beaucoup galéré après à me sortir des facilités d’écriture dans lesquelles m’avait conforté le patch « String Ensemble ».

    Ce que conseille le prof d’écriture du Conservatoire où je travaille (ça vaut ce que ça vaut, mais j’ai pu lire le même conseil chez Thomas Goss, le mec de Orchestration Online) : quand on débute réellement, il faut écrire uniquement pour cordes. Puis après, une fois qu’on est à l’aise, cordes + bois. Puis on ajoute les cuivres. Puis on ajoute les percussions.

    Mais si on est un peu pressé d’avoir des trucs sonnants (et trébuchants ? 😉 ), l’aiguillage fourni par des banques intermédiaires entre ensembles et sections comme Inspire et Sketchpad + Brushpack 01 peut aider. Donc tout dépend du temps que tu t’accordes en fait ! Dans tous les cas, fuis les banques qui ne proposent que des ensembles (comme OE, Albion One, le Sketchpad tout seul), et sur des banques intermédiaires comme Inspire ou les Metropolis, sache que ce n’est pas « auto-suffisant », qu’il faut quand même compléter derrière pour ne pas être enfermé toujours dans les mêmes palettes (sans mauvais jeu de mot).

    Tu écris dans ton premier post « aimer la simplicité ». J’ai interprété ça comme un « pas envie de se prendre trop la tête pour sortir un truc qui ait de la gueule ». D’où les suggestions qui vont plus vers des banques intermédiaires, qui en t’aiguillant t’évitent les combinaisons casse-gueule.

    Mais si tu te vois vraiment apprendre sur la durée, et que ton critère de simplicité est un critère type « je déteste le mixage, je veux que ça sonne à peu près correctement out-of-the box » (même si le mixage reste important pour de multiples raisons type combiner différents espaces, rendre les timbres clairs et distincts, personnaliser le son), dans ce cas là, il existe en effet des orchestres enregistrés dans la même salle (ce qui enlève la nécessité de mixer), dont on peut acheter les sections une par une.

    Cinematic Studio Series : très bien, les legatos sont ouf, mais le son fait très golden age Hollywood
    Cinesamples : le son est plus puissant, plus moderne, mais tu auras du mal à faire du lyrique avec
    Spitfire : un peu l’inverse de Cinesamples, on est sur des enregistrements qui sont particulièrement bien faits sur des dynamiques douces, mais qui ne montent pas dans les ff/fff
    Hollywood Orchestra : un peu dur à mettre en oeuvre (prévoir une piste par articulation…), les cordes et cuivres restent au top malgré l’âge de la bibliothèque. Surtout, imbattable niveau rapport qualité/prix.
    Orchestral Tools : je déconseille au débutant, c’est détaillé pupitre à pupitre au niveau de l’orchestre d’harmonie
    On peut mentionner Auddict aussi, qui propose des sections pas chères, qui manquent un peu d’identité mais sont d’un niveau qualitatif tout à fait comparable à Cinesamples & co.

    Si t’es dans une configuration : « je peux acheter progressivement les sections et m’accorder un an pour atteindre l’orchestre complet », je conseillerais Cinematic Studio Series. Si tu as des problèmes de budget : Holllywood Orchestra. Si tu as peu de temps, je maintiendrais l’idée d’un produit comme Inspire complété avec une souscription Composer Cloud pour pouvoir mobiliser le Hollywood Orchestra au besoin.

    #1013

    Akcel
    Participant

    Ghandizilla ta réponse est parfaite ! Tu as tout fait cerné mon souci. Par rapport à mon budget dans un premier temps. Il ne me permet effectivement pas d’investir sur une longue période. Ce sera donc un « one shot ». Voilà pourquoi je ne veux vraiment pas me tromper.

    Concernant le mixage, ça m’effraie et ne m’intéresse pas au plus au point et je dois avouer que pour l’instant, je préfèrerais me consacrer uniquement à la composition qu’au mixage même si je suis bien conscient que le mixage n’est pas non plus à négliger.

    Pour toutes ces références, merci ! De plus tu es tout à fait cohérent dans tes propos car au final et après m’avoir bien exposé toutes les « subtilités » des différents produits, on en revient à ta première suggestion : Inspire. On sent que le sujet semble plus que bien maîtrisé et c’est assez rassurant pour quelqu’un comme moi.

    Je ne suis pas non pressé mais il va bien falloir que je fasse un choix entre Palette + Brush Pack et Inspire. Je vais relire tout ça attentivement pour me décider.

    #1014

    Ghandizilla
    Participant

    Tu me sembles donc bien parti sur l’option « pas des masses de temps, ayons d’emblée l’orchestre complet, mais évitons de tâtonner des mois en essais infructueux avant de disposer d’une palette de combinaisons qui fonctionnent ». Regarde les walkthroughs de Inspire, Palette, mais aussi ceux Spitfire Bernard Herrmann Composer Toolkit ; n’accorde pas trop créance aux démos, qui sont parfois très traitées (surtout chez 8dio, mais pas que), ou sonnent très bien uniquement parce que c’est très bien orchestré (mais sonneraient affreusement sur des orchestrations moyennes, là je pense aux démos d’Andy Blaney pour Spitfire). Bref, les démos, c’est fait pour vendre, c’est moins honnête qu’un walkthrough. Les chaînes entièrement consacrées aux critiques de bibliothèques de samples sont pour 90% subventionnées par les éditeurs « critiqués » (difficile de dire du mal de Spitfire quand Spitfire t’a filé l’équivalent de 2000$ de samples, gratos, et que t’espère aguicher d’autres éditeurs derrière).

    Outre les walkthroughs, n’hésite pas à piocher dans des vidéos de compositeurs comme Daniel James, Dirk Ehlert, Ashton Gluckmann, qui testent des bibliothèques en situation réelle de composition. Tu peux aussi aller sur des forums anglophones comme VI Control pour demander à des gens qui possèdent effectivement les bibliothèques qui t’intéressent de te faire des comparaisons A/B. Tu crées un topic, en moins de 24h tu as des éléments de réponse. Je ferais un peu de tout ça en tout cas avant d’exploser mon budget MAO annuel 😉

    #1015

    Akcel
    Participant

    Tu me sembles donc bien parti sur l’option « pas des masses de temps, ayons d’emblée l’orchestre complet, mais évitons de tâtonner des mois en essais infructueux avant de disposer d’une palette de combinaisons qui fonctionnent

    C’est tout à fait ça ! Je regarde en effet pas mal de vidéos et je prends des infos ici et là. Pas évident de faire « LE » bon choix. En tout cas, merci bien pour ces précieux conseils.

    #1016

    Akcel
    Participant

    Salut,

    Vu l’aide que vous m’avez apporté, je trouve que la moindre des choses c’est de vous tenir au courant. Donc voici quelques news que j’ai glané :

    L’éditeur de la banque Symphonic Sketchpad m’annonce qu’ils ont encore d’autres extensions prévus (dont une en cours de dév (gratuite)) qui inclura des kits de percussions.

    C’est pour moi une excellente nouvelle, concernant le manque d’articulations au niveau du solo, il faut acheter le Brush Pack 01 (199$) pour les obtenir.

    Ensuite, la banque Inspire ne propose pas de chœurs, ni de synthés par exemple. Alors effectivement, on pourra toujours dire que tels ou tels instruments ou autre font « gadgets » ou je ne sais quoi mais personnellement, j’aime bien l’idée. D’autant plus que l’arrivée prochaine de ses nouvelles percussions ouvrent encore un peu plus le champ des possibles.

    Un autre point sur lequel je m’interroge <span style= »font-style: italic; »>(j’ai demandé à l’éditeur)</span>, pourquoi Orchestral Tools ne propose pas de hautbois dans sa banque? Je trouve ça curieux pour du symphonique.

     

    #1017

    Ghandizilla
    Participant

    Le hautbois est l’instrument le plus difficile à orchestrer pour les débutants (je mettrais en seconde position de difficulté les cuivres en général, à cause de leur puissance difficile à équilibrer). Cette difficulté est la raison pour laquelle il était aussi absent du Rhapsody Orchestral Colours. Son timbre nasal ne se mélange pas bien aux timbres ronds de la flûte et de la clarinette. Rimsky-Korsakov recommande (on trouvera ensuite le même conseil dans tous les traités d’orchestration : Adler, Wagner, Belkin…) lorsqu’on harmonise avec des bois de caler le hautbois entre les deux clarinettes voire de les faire s’enjamber (faire un maillage avec deux quintes) pour obtenir un « mélange ». Il est également recommandé d’ajuster les dynamiques du hautbois légèrement en retrait par rapport aux autres bois. Donc bref : le hautbois, ça se mérite 😀 En comparaison, niveau cuivres, on peut appliquer la technique « encercler » avec les cors, mais la technique « maillage/enjambement » n’est pas nécessaire et ferait même perdre les registres optimaux des différents instruments : en général on se satisfait d’une solution simple type « le trombone le plus haut et le cor le plus bas se doublent ». Il n’y a donc que les bois qui soit compliqués à assigner harmoniquement, et c’est à cause des hautbois.

    C’est une excellente nouvelle que Red Room Audio confirme ce qu’ils avaient déjà annoncé sur VI Control : que niveau extensions, ce n’était que le début, et qu’à terme, le Sketchpad avec les extensions pourrait être comparable niveau contenu à un orchestre complet (un peu comme ce que propose Orchestral Tools : pupitres séparés comme dans leurs « expansions », sections séparées comme dans leurs bibliothèques « core », offres d’ensembles à la Metropolis, banques outils pour les runs et autres, et ainsi de suite dans une optique de parfaite interopérabilité entre les différents produits). Impossible néanmoins de savoir s’ils vont vraiment aller au bout de cette démarche ou non.

    Niveau synthé, en revanche, je recommande d’aller vers quelque chose qui te permette de « tailler » ton propre son : dès qu’une banque synthé/sounddesign/textures sort, elle tend à être surutilisée. On l’a vu avec les patches « Dystopia » de Symphobia, devenus quasi-inutilisables tant ils sont littéralement présents dans les trois quarts des séries TV, on le voit avec tous les produits Heavyocity aussi, mais aussi avec Output et Audio Imperia. Je me détournerais donc de tout ce qui est « clé en main » pour aller sur du 100% paramétrable : u-he Zebra et u-he Diva sont des musts (utilisés par Hans Zimmer), mais aussi Omnisphere pour les sons hybrides. J’irais vraiment en tout cas sur un produit dédié qui ne soit pas une banque de samples, avec lequel bidouiller les potards au pifomètre (tout le monde fait ça avec les synthés 😀 ) jusqu’à ce que ça fasse un « dzing patascrach prout » sympa.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Gardez le contact !

214FansJ'aime
94SuiveursSuivre
362SuiveursSuivre
2,409AbonnésS'abonner
facebook